Bad Romance

« Je sais que je l’aime. Parce que le regarder me fait mal, ce qui me rend paradoxalement vivante. Je l’aime parce que, quand il me touche, j’ai le corps qui explose en un millier de particules. Parce qu’il suffit que nous soyons dans la même pièce pour que mon univers se résume à lui. Je l’aime et j’étouffe.